Musicienne reconnue, Aline Sibony exerce son métier avec une passion évidente, une musicalité vivement appréciée et un enthousiasme toujours renouvelé. Sa solide expérience dans des contextes variés ainsi que son ouverture d’esprit font d’elle un acteur du renouveau musical.


Après des études de piano avec Marie-Thérèse Fourneau et Alain Motard, Aline Sibony poursuit un cursus musical au CNSM de Paris, tout en obtenant un DEA de 3ème cycle en musicologie à Paris IV- Sorbonne.
En 1981, elle suit la classe de pédagogie de Odette Gartenlaub, obtient le Certificat d’Aptitude de Formation Musicale puis le Certificat d’Aptitude de Piano en 1985
Cette formation pluridisciplinaire lui permet de mener de front une carrière d’enseignante, de soliste, de chambriste, d’accompagnatrice et de chef de chœur.

Aline Sibony s’intéresse particulièrement au théâtre musical et a participé au spectacle « au Concert du commerce » aux côtés de comédiens.
Elle s’est produite dans un « Opéra pour Terezin » sur un livret de Liliane Atlan au Festival de Montpellier, a assuré la réalisation musicale de « la Périchole » et des « Contes d’Hoffmann » d’Offenbach au Festival de Bazoches-du-Morvan et a réalisé une adaptation de « Carmen » de Bizet au Petit Théâtre de Naples. A la Maison des Arts de Créteil, elle a interprété « Aubade » de Poulenc avec orchestre, et des trios avec cordes.
Elle a donné les « Variations Goldberg » de Bach à l’église Notre-Dame-de-Bercy et réalisé une version de concert du « Dialogue des Carmélites » de Poulenc.
Comme soliste, elle a donné des récitals au Théâtre de la Cité Universitaire à Paris et dans plusieurs théâtres de province. Elle a notamment joué à l’abbaye de Royaumont, à l’Amphithéâtre Bastille avec des chanteurs de l’Opéra et au château de Blois.
Elle a accompagné, entre autres, Nadir Elie, chanteur lyrique, dans un répertoire sacré et profane notamment dans le cadre de différentes manifestations pour Eve Ruggieri ainsi que Geneviève Ruscica, chanteuse, dans des récitals.
Aline Sibony s’intéresse aussi à la musique actuelle et se produit avec Patrick Dejon,
auteur-compositeur-interprète.

En juin 2009, en collaboration avec Nadir Elie et sa compagnie A travers chants, elle interprète « Le Requiem » de Faure et « Rebecca » de Franck. Elle se produit également avec l'orchestre Pasdeloup à l'Unesco lors d'un gala musical.

Elle a enseigné l’analyse auditive à la Sorbonne et a été chef de chant à l’Opéra Bastille en 1993 et 1994. Membre de nombreux jurys, elle a animé différents stages de formation continue pour les professeurs de musique. Aline Sibony a enseigné de nombreuses années au Conservatoire à Rayonnement Régional Marcel Dadi (Créteil).

 

Elle a été décorée des insignes de Chevalier de l’Ordre du Mérite en 2002.